Nombre total de pages vues

jeudi 3 octobre 2013

L'art numérique s'est développé comme genre artistique depuis le début des années 1980 et désigne un ensemble varié de catégories de création utilisant les spécificités du langage numérique.
Portée par la puissance de calcul de l'ordinateur et le développement d'interfaces électroniques autorisant une interaction entre le sujet humain le programme et le résultat de cette rencontre, la création numérique s'est considérablement développée en déclinant des catégories artistiques déjà bien identifiées. 
En effet, des sous-catégories spécifiques telles que la « réalité virtuelle », ou la « réalité augmentée », « l’Art génératif », ou encore « l’Art interactif » viennent compléter les désignations techniques du Net-art, de la photographie digitale ou de l'art robotique. 
Soulignant la nécessité de construire un dialogue entre les médias traditionnels 
(peinture, sculpture, dessin) et les nouveaux médias, qui se sont tournés le dos abusivement, Hervé Fischer a proposé d'explorer ce que pourraient être les «beaux-arts numériques».


KOWALSKI, dans sa démarche numérique, emprunte le chemin des photogrammes, 
en remplaçant la surface photosensible, par le travail en direct dans un logiciel de retouche.
L'artiste utilise ainsi des photos de base, qu'il capture lui meme numériquement.
Par phases suscessives et au travers de l'utilisation de filtres divers et variés,
il obtient une image qu'il transforme grace à sa palette d'outils numériques.
L'imagination et la créativité de l'artiste font apparaitre ainsi au gres de ses périgrinations informatiques, des oeuvres fascinantes, ou l'oeil du visiteur aime à se projeter.........
Les photogrammes numériques de KOWALSKI, font l'objet de plusieurs thèmes ou collections.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire